Les brouillons d’Albert

E_k =  {mc^2 ({1 \over {\sqrt {1 - {v^2 \over c^2}}}} - 1)}

« Tous les systèmes de coordonnées de Gauss sont en principe équivalents pour la formulation des lois générales de la nature. »
Conformément à la Théorie de la relativité générale, les propriétés géométriques de l’espace ne sont pas indépendantes, elles sont conditionnées par la matière. On ne peut donc affirmer quelque chose sur la structure géométrique du monde que si l’on suppose connu l’état de la matière. Nous savons par l’expérience que pour un système de coordonnées convenablement choisi les vitesses des étoiles sont petites par rapport à la vitesse de propagation de la lumière. Nous pouvons, par conséquent, connaître dans une première approximation la constitution du monde en gros, en considérant la matière comme immobile.

(Illustrations)


  • Dessins : Dr D. (2004)
  • Équation : Mass-energy equivalence, The first derivation by Einstein (1905)
  • Texte : Albert Einstein, La Relativité