Arabia Felix – Chapitre II

Face à soi

Benjamin s’est retrouvé piégé dans son enfance.
Ce n’est pas une mauvaise chose en soi. Complètement inattendu et certainement au mauvais moment.

La Terre qui entoure cet enfant est sèche, aride et en train d’être aspirée de son sang.
Le monde qui l’entoure, c’est elle : l’Arabie Heureuse. Il commence à sentir sa présence.

La sienne, celle de son Histoire ou celle de ses habitants ?

Arabia Felix - Le tramway Arabe
Ou es-tu?

C’est étrange, mais il a l’impression que sa solitude, l’Arabie entière la partage.
Qui se souvient de l’Arabie comme Heureuse ?
Aujourd’hui cet endroit évoque beaucoup de fantasmes, de pétrole, d’argent, de voitures exubérantes, de terrains de golf verdoyants, de symboles de pouvoir masculin… De Bonheur ? … non.
De la jalousie souvent exprimée… De l’empathie ? … Jamais.

Lui y voit de la poésie…
Vous ai-je dit que Laura est poète ?

Arabia Felix - Un arbre détruit au bord de la route, des chèvres autour.
« Je suis dans état pire que cet arbre », son dernier message…

Tout ce qui l’entoure lui rappelle Laura.
Plus précisément ce qui l’entoure est un poème de l’histoire qu’ils ont écrite ensemble.
Les rues résonnent des mêmes versets qu’ils se sont chuchotés, les cafés des mêmes éclats de rires joyeux et les mêmes sourires amoureux y sont échangés.

Le temps passe.
La solitude s’installe.
Les châteaux forts sont vides.
Les princesses abandonnées.
Les cœurs gelés.
Les âmes emprisonnées.

Comment ce qui fut long comme une éclipse peut autant toucher les êtres ?
En réalité, comment ce qui fut beau comme une éclipse ne pourrait pas autant les toucher ?
Benjamin a enfin entendu un mot que l’Arabie lui chuchote : « Patience… ».

Arabia Felix - des gens pèchent au couché du soleil
Le passé ouvre les voies de l’avenir.

(Page suivante)

(Page précédente)


Légendes photos:

  • Alexandre Astier
  • Philip K. Dick, Radio Free Albemuth
  • Proverbe vietnamien, Le Viêt Nam en proverbes (1905)